C'est une sculpture funéraire représentant l'ancien maire de la commune entre 1892 et 1899, André Charpin, au côté d'un autre membre de sa famille. Il était régisseur de Georges Gallay. Il se trouve à gauche en rentrant dans le cimetière. Le tombeau est en marbre.

Le parc des Bécauds possède un très joli lavoir du XIXème siècle. Rénové en 2001, les tuiles en écailles de façade ont été façonnées selon les méthodes de l'époque avec de la glaise du village.

Ce bâtiment marque une certaine attention pour le personnel qui lavait le linge. Un aménagement en bois au bord de l'eau permettait un certain confort.

Le plan d'eau permet aux Neuillysois la pêche de loisir mais aussi à tous de profiter d'un lieu calme et ressourçant.

L’église Ste-Marie-Madeleine fut édifiée au XI-XIIème siècle sur une motte artificielle de forme ovale, entourée par la RD989. Le cimetière, jadis accolé à l’église, fut déplacé à la fin du XIXème siècle à 800m plus au nord.

La ferme dépend de la propriété et se situe derrière le "Château". Ils sont séparés par un mur et un portail de communication en fer forgé d'époque.   

En plus de la maison de la ferme et des étables, cet ensemble possède un très joli pigeonnier du XIXème siècle. Conçu en brique et pierre, il se situe dans la partie supérieure de la tour qui surmonte la basse-cour. Elle est fermée par un mur en brique de forme semi-circulaire et d'une mare qui servait d'abreuvoir aux animaux.

La construction de cette maison bourgeoise est due à Georges Gallay en 1849. Elle était composée à l'époque de 8 pièces en bas et de 7 à l'étage, le tout desservi par un couloir central.

Le rez-de-chaussée était décoré par des cheminées en marbre blanc et des moulages en plâtre en plafond. Une cave voûtée en brique se situe sous la demeure. Dans la cour se trouve une pompe à bras avec robinet en forme de tête de fauve.

Propriété de la commune, le "Château" a été aménagé en logements depuis 1997.